Lâcher prise

Toujours tenir
Jamais faillir
C’était mon mot
D’ordre
Avant
Maintenant
Partir
Fuir
Lâcher
Prise
Mots
D’ordre
Et de raison
Face à l’inutile
Ne plus opposer
Une absurde résistance
Ne plus répondre
Aux attentes
Imprévisible
Lâche impétueux
Sachant
Lâcher
Sans scrupules
Ni tourments
La douce sensation
De la chute
Libre
Nuque relâchée
Front dégagé
Yeux clos
Abandon
Perdre l’obsession
De l’emporter
Lâcher
Le fardeau
Garder
Sa force
A embrasser
Le vide
A remplir
Libérer mes mains
Déplier les phalanges
Oublier la pression
Des rêves d’antan
Des envies d’avant
Un phénix blanc
Dévorant
Le firmament
Une plume d’argent
Ballotant au vent
Chutant
Délicatement
Doux sifflement
D’une bise étrange
Soudain
J’air
Au gré du vent
Enfin
Serein
Séraphin
Flamme douce
Étincelle
Fugace
Virevolte
Et s’éteint.

Wasting my young years

Une guerre, des jeunes hommes et femmes qui partent sur un champ de bataille sans comprendre ce qui les attend vraiment… Apprentissage de la violence, de la mort, de l’absurde. Gaspillage de temps, d’une jeunesse qui s’envole. Je travaille sur ce projet, ce pitch, et la chanson de London Grammar me permet de m’immerger dans l’ambiance parfaite pour saisir le nihilisme inhérent à la situation.

L’album de ce groupe sur itunes