Déception pour le 9ème anniversaire de Wow

Ce 18 novembre de l’an 2013, Blizzard fête la neuvième année d’existence de son Mmorpg « World of Warcraft », et beaucoup de joueurs (notamment les plus anciens) attendaient, sans trop y croire, une belle surprise de la part de l’éditeur. Malheureusement, Blizzard a finalement reconduit sa stratégie des trois dernières années consistant à fournir un bonus de progression (expérience+réputation) renouvelable, valable sur une semaine. Fini le temps des mascottes, et à la place une carotte qui l’air de rien, définit une vision du jeu en ligne complètement périmée. Une grosse déception, qui s’ajoute à toutes celles qui ont défilé cette année (contenu patch inintéressant, balance des classes complètement déséquilibrée, extension monothèmatique ennuyeuse et répétitive, latence inégale, qualité de l’accompagnement en jeu caricaturale, etc.).

Il faut rappeler qu’effectivement un jeu en ligne voit plusieurs périodes se succéder durant son utilisation, et la phase de leveling (ou pexing) est certainement celle qui s’avère la plus rébarbative, notamment après l’achèvement (toujours relatif dans ce type de jeu) de son premier personnage. Mais après 9 ans d’existence, la rerolite (de « reroll », soit relancer les dés, ce qui peut se traduire par recréer un personnage ; on voit ici l’héritage des jeux de rôles classiques dans le lexique des joueurs en ligne), a tout de même atteint ses limites. Tandis que Blizzard rénovait un poil sa stratégie de parrainage la semaine dernière en proposant une nouvelle monture contre le rameutage de nouveaux joueurs (validant deux mois de jeu), la firme au nom glacial ne semble pas trop se préoccuper de ses anciens adhérents. Une vision de la vache-à-lait qui commence, l’air de rien, à gonfler beaucoup de joueurs, certes emmitouflés dans leurs habitudes (moi le premier), mais agacés, dorénavant à la fidélité toute relative. Les déceptions amoureuses sont certainement celles qui engendrent les plus violentes trahisons, et force est de constater, de manière générale, que Wow ne suscite plus les passions.

Quoi qu’il en soit, le concept que Wow avait sublimé il y a de cela presque une décade a pris un sacré coup de vieux. Après la dernière blizzcon et l’annonce molle d’une nouvelle extension sans réelles innovations (la refonte des persos était plus qu’urgente, surtout quatre ans après celle des druides férals), la firme ne semble plus croire en son produit et c’est bien dommage. Les problèmes récurrents de latence, et ce manque d’inspiration inaugurent bel et bien le début d’un crépuscule. C’est simplement juste triste de voir une si belle franchise démolie lentement mais sûrement de l’intérieur, par des desseins marketing qui n’arrivent plus à percevoir ni comprendre les attentes des joueurs. De déceptions en déceptions, le manque d’imagination et de créativité qui frappe le jeu est littéralement en train de défaire le travail de fidélisation et le rayonnement d’une marque qui avait tout, avant, du label rassurant. Même un maître de jeu m’a sorti récemment sa vieille stratégie du fanboy cherchant l’âme sœur, ce qui préfigure bien du capital que la marque possédait et dont elle était pleinement consciente.

Si vous vous foutez de vos joueurs, chers amis de Blizzard, pas de souci pour nous… Sachez simplement que la nostalgie et les bons souvenirs ne suffiront plus, la prochaine fois, à nous retenir. Déception, quand tu nous tiens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *