Kung Fury : 30 minutes de bonheur décomplexé

Un vrai régal que ce petit film concocté par Adam Sandberg, référentiel en diable avec en leitmotiv tous les petits travers filmiques et scénaristiques en cours dans les productions ciné des années 80. Nous ne sommes même plus au stade de l’Easter Egg, tant chaque image, chaque scène, regorge de clins d’œil à des productions ludiques ou cinématographiques/télévisuelles de l’époque.

Financé en partie grâce au Crowfunding, le budget de ce petit bijou décalé d’un montant final aux alentours de 630 000 $ semble dérisoire au vu de certains blockbusters hollywoodiens qui peinent à parvenir à une même efficacité ! Apparemment, A. Sandberg aurait développé tout un merchandising autour de son joyau foutraque, et vous trouverez davantage de détails dans cet excellent article sur Clubic !

Personnellement, mon fils a déjà projeté de m’offrir, pour l’imminente fête des pères, le jeu dispo sur Steam pour la somme effroyable d’1,99 € (soit un euro de plus que le budget prévu).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *