Réagir à l’usurpation d’identité sur Facebook

Des proches ont récemment vécu une expérience traumatisante par l’intermédiaire de leur page Facebook. Contacté par une connaissance, ils ont été sollicités, via le tchat de Facebook, pour appeler un numéro de téléphone afin de débloquer une situation qui nécessitait l’entrée d’un code. Composant, parfois plusieurs fois un numéro indigo, la gentillesse de mes proches a été clairement exploitée par des escrocs qui n’ont pas hésité à usurper l’identité d’une autre personne pour arriver à leurs fins.

Bien évidemment, le premier réflexe est de se sentir coupables, ou du moins responsables, ce qui est tout à fait compréhensible, mais complètement faux. Comme je l’expliquais à la personne que j’évoque ici, les malfrats exploitent la méconnaissance du medium (facebook) qui crée un sentiment de reconnaissance et de confort. Suite à mes conseils, la personne concernée à contacté son prestataire en téléphonie (pour connaître le coût), a contacté la DGCCRF (pour dénoncer l’acte commandité, à l’évidence, par le fameux propriétaire du numéro indigo), puis à la gendarmerie la plus proche pour déposer une plainte en bonne et due forme.

Mais hier soir, quelle ne fut pas sa surprise en découvrant que quelqu’un continuait le même tour, en usurpant, cette fois, son identité. Pas en piratant son compte et en s’exprimant via sa page personnelle, mais après avoir dupliqué la dite-page, de la photo à divers éléments de reconnaissance (goûts perso, derniers commentaires, etc.). Le principe est fallacieux, plus que malhonnête, mais actuellement la politique libertaire de Facebook autorise parfaitement ce genre de stratégie.

Si vous êtes dans ce genre de cas, pas de panique. Sur votre page Facebook, il y a deux manières pour signaler la chose :

– via le petit rouage en haut et à droite de votre page

– via l’entrée « Aide » en bas de page

Avec le petit rouage, qui a le mérite d’être en amont de la cascade temporelle que reste Facebook, vous obtenez un menu dont la dernière entrée, en bas de colonne donc, est « Signaler un problème ». Une popup s’ouvre avec 3 choix, le dernier étant celui qui sur le coup nous intéresse : « Contenu abusif ». Après un petit clic, vous parvenez à une page présentant un choix confortable d’actions, avec notamment « signaler une infraction », qui mène à la page stratégique avec l’entrée « Comment signaler un faux copte qui se fait passer pour moi ou un personnage public ? ».

Je poste ci-dessous la méthodologie, que j’invite tous ceux qui sont victimes d’usurpation d’identité sur Facebook, suite à une duplication de contenus, à utiliser et diffuser autour d’eux.

signaler_usurpation_facebook

Le mieux étant de solliciter tous les proches sur Facebook ayant été victimes de l’arnaque, pour motiver une plainte collective qu’un organisme d’Association de consommateurs sera ravie de mener en justice !

Et diffusez l’information pour informer !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *